bio

Pascal Rambert (1962) est auteur, metteur en scène, réalisateur et chorégraphe. En 2016 Il reçoit le Prix du Théâtre de l’Académie Française pour l’ensemble de son œuvre.

Il est artiste associé au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris à partir de Janvier 2017, de El Pavón Teatro Kamikaze depuis Septembre 2017, et auteur associé au Théâtre National de Strasbourg depuis 2014.

De 2007 à 2017, il est directeur du T2G-Théâtre de Gennevilliers qu’il a transformé en centre dramatique national de création contemporaine, lieu exclusivement consacré aux artistes vivants (théâtre, danse, opéra, art contemporain, cinéma).

Les créations de pascal rambert sont produites par structure subventionné par le Ministère de la Culture et de la Communicationet présentées internationalement : Europe, Amérique Centrale, Amérique du Sud, Afrique de Nord, Russie, Asie, Moyen Orient.

Ses textes sont édités en France aux Solitaires intempestifs mais également traduits et publiés dans de nombreuses langues : anglais, russe, italien, allemand, japonais, mandarin, croate, slovène, polonais, portugais, danois, espagnol, catalan, néérlandais, thaï, tchèque et grec.

Ses pièces chorégraphiques, dont la dernière Memento Mori créée en 2013 en collaboration avec l’éclairagiste Yves Godin, sont présentées dans les principaux festivals ou lieux dédiés à la danse contemporaine notamment Montpellier, Avignon, Utrecht, Genève, Ljubljana, Skopje, Moscou, Hambourg, Modène, Freiburg, Tokyo, New York.

pascal rambert a mis en scène plusieurs opéras en France et aux États-Unis.

Il est le réalisateur de courts métrages sélectionnés et primés aux festivals de Pantin, Locarno, Miami, Paris.

Sa pièce Clôture de l’amour, créé au Festival d’Avignon en 2011 avec Audrey Bonnet et Stanislas Nordey connait un succès mondial. Le texte a reçu en 2012 le Prix de la Meilleure création d’une pièce en langue française par le Syndicat de la Critique et le Grand Prix de littérature dramatique du Centre national du Théâtre. En 2013, pascal rambert a reçu le Prix de l’auteur au Palmarès du Théâtre.

Fin 2016, Clôture de l’amour aura été jouée plus de 180 fois, et traduit en 23 langues.

Il crée des adaptations de cette pièce en 11 langues : en russe au Théâtre d’Art de Moscou, en anglais à New York, en croate à Zagreb, en italien à Modène, Rome et au Piccolo Teatro de Milan, en japonais à Shizuoka, Osaka et Yokohama, en allemand à Berlin et au Thalia Theater de Hambourg, en espagnol à Barcelone dans le cadre du Festival International Grec et à Madrid, Festival de Otoño, et en danois à Copenhague, Aalborg, Aarhus et Odense, en mandarin à Pékin, en arabe au Caire en Egypte, en finnois à Helsinki en Finlande.

Après une tournée française, Une (micro) histoire économique du monde, dansée, créée au T2G-Théâtre de Gennevilliers en 2010, est reprise et adaptée par Pascal Rambert au Japon, Fujimi, Shizuoka et Miyazaki, en Allemagne, Hambourg et Karlsruhe, aux Etats-Unis, New York, Los Angeles et Pittsburgh, et en Egypte, au Caire, et à Bangkok en Thaïlande.

Il crée son texte Avignon à vie lu par Denis Podalydès dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes pour le Festival d’Avignon 2013.

Pascal Rambert met en scène sa pièceRépétition écrite pour Emmanuelle Béart, Audrey Bonnet, Stanislas Nordey et Denis Podalydès le 12 décembre 2014 au T2G-Théâtre de Gennevilliers dans le cadre du Festival d’Automne à Paris. Soixante représentations de celle-ci seront ensuite données en tournée en 2015, à Lyon, Vidy Lausanne, Poitiers, Modène, Strasbourg, Clermont-Ferrand, Paris au Théâtre National de Chaillot, Orléans, Chateauvallon et Valenciennes.

En 2016, il met en scène la version italienne, Prova, au Teatro Arena del Sole de Bologne et au Piccolo Teatro di Milano, et en 2017 Ensayoversion espagnole, à Madrid.

L’Académie Française a décerné son Prix annuel 2015 de littérature et de philosophie, à Pascal Rambert pour Répétition.

En juin 2015, dans l’espace nu du Théâtre des Bouffes du Nord, Pascal Rambert présente cinq de ses pièces : Memento Mori, Clôture de l’amour, Avignon à vie, De mes propres mains et Libido Sciendi.

Il crée en janvier 2016 sa pièce Argument écrite pour Laurent Poitrenaux et Marie-Sophie Ferdane au CDN Orléans/Loiret/Centre, puis la présente à La Comédie de Reims et au T2G-Théâtre de Gennevilliers.

En mai 2017, il met en scène son texte Une viequ’il a écrit pour les comédiens de la Comédie-Française, au Théâtre du Vieux Colombiers à Paris.

En août 2017, il monte son texte GHOSTsavec les acteurs Taïwanais pour l’ouverture du Art Tapei Festival. En mai 2018, il crée la version japonaise de cette même pièce à Agora Theater à Tokyo.

Il écrit Actrice pour les acteurs du Théâtre d’Art de Moscou qu’il met en scène en France le 12 décembre 2017 au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris, avec Marina Hands, Audrey Bonnet Jakob Öhrman, Elmer Bäck, Rasmus Slätis, Jean Guizerix, Emmanuel Cuchet, Ruth Nüesch, Luc Bataïni, Lyna Khoudri, Yuming Hey, Sifan Shao, Laetitia Somé, et, en alternance, Anas Abidar, Nathan Aznar et Samuel Kircher, et qui tourne sur la saison 2017-2018.

Il écrit et met en scène Reconstitutionen mars 2018 pour et avec Véro Dahuron et Guy Delamotte au Panta Théâtre à Caen.

Il écrit Nos parents  pour les comédiens de la Manufacture qu’il met en scène à Vidy Lausanne en avril 2018.

En novembre 2018 il met en scène Sœurs, un texte écrit pour Marina Hands et Audrey Bonnet, interprété par elles-mêmes.

Il écrit Architecture pour Emmanuelle Béart, Marina Hands, Audrey Bonnet, Marie-Sophie Ferdane, Denis Podalydès, Arthur Nauzyciel, Laurent Poitrenaux, Stanislas Nordey et Jacques Weber.

Pauline Roussille, née en 1980 à Bayonne, vit et travaille à Paris.

Diplômée en droit et administration des structures artistiques et culturelles, elle se spécialise dans le domaine de la danse par la pratique et des études en art et philosophie de la danse. De 2004 à 2008, elle dirige AIRE qui produit et diffuse, en France et à l’étranger, les performances et pièces de danse de chorégraphes contemporaines telles que Alice Chauchat (FR/DE), Anne Juren (FR/AU) et Alix Eynaudi (FR/BE). Elle administre en France le collectif de théâtre Superamas et les projets d’Amaya Urra (FR/ES).

De 2009 à 2016 elle est directrice de production au T2G-Théâtre de Gennevilliers centre dramatique national de création contemporaine, dirigé par l’auteur et metteur en scène Pascal Rambert, lieu exclusivement consacré aux artistes vivants (théâtre, danse, opéra, art contemporain, cinéma) qui produit, accueille et diffuse les œuvres de créateurs contemporains tels que Mathieu Bertholet, Heiner Goebbels, Jan Fabre, Christophe Fiat, Rodrigo Garcia, Antoine Gindt, Oriza Hirata, Ryoji Ikeda, Young Jean Lee, Jan Lauwers, Lazare, Grand Magasin, Mathilde Monnier, Valerie Mréjen, Arthur Nauzyciel, Markus Öhrn, Toshiki Okada, René Pollesch, Philippe Quesne, Nature Theater of Oklahoma, Claudia Triozzi, Rachid Ouramdane, Pascal Rambert, Cindy Van Acker, Felice Varini, Gisèle Vienne, …

En 2017 elle crée et dirige structure, qui produit et diffuse en France et à l’étranger les performances et pièces de théâtre françaises de l’auteur et metteur en scène Pascal Rambert, et qui coproduit ou collabore sur de nombreuses créations internationales du même artiste produites par des théâtres tels que Le Théâtre National D. Maria II de Lisbonne, Le Penghao Théâtre de Pékin,  El Pavon Teatro Kamikaze de Madrid, le Théâtre Komaba Agora de Tokyo, etc…

structure est partenaire du Théâtre des Bouffes du Nord à Paris et subventionné par le Ministère de la Culture et de la Communication.

Elle est également assistante mise en scène auprès de Pascal Rambert sur certaines productions de structure, notamment pour la pièce Actrice, avec Marina Hands, Audrey Bonnet, Jakob Öhrman, Elmer Bäck, Rasmus Slätis, Ruth Nüesch, Emmanuel Cuchet, Jean Guizerix, Sifan Shao, Lyna Khoudri, Yuming Hey, Laetitia Somé, et Anas Abidar, Nathan Aznar, Samuel Kricher en alternance, créée en décembre 2017 au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris, et en tournée de janvier à avril 2018 en France et à l’étranger, ainsi que pour Soeurs avec Marina Hands et Audrey Bonnet qui sera créée en novembre 2018 à Bonlieu SN Annecy puis au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris.